Responsabilité sociale

Libérer le pouvoir d’agir des femmes et des hommes– IMATECH

Du bien-être matériel au chemin de la confiance !

Le métier de conseiller client est un métier exigeant. Aussi la notion de bien-être matériel a toujours été pour nous une préoccupation majeure.. En 2012, le « Chemin de la Confiance » engagé par IMA Technologies est une profonde transformation d’entreprise qui repose sur une croyance : « Une entreprise dont le cœur de la culture est la Liberté d’agir, la Responsabilité et la Confiance peut engager ses collaborateurs et développer de l’innovation ».

Suite à plusieurs travaux itératifs et collaboratifs tels que notre atelier “Valorisation métier“, les séminaires managers, nous avons élaboré notre vision, à savoir : « Libérer le pouvoir d’agir des femmes et des hommes ».
Nous voulons créer chaque jour les conditions du mieux vivre ensemble. Quand nous nous sentons bien dans notre travail, bien avec nos collègues, nous pouvons, par la symétrie des attentions, mettre de l’émotion au cœur de la relation client. Ainsi nous réalisons “une relation client comme on l’aime“ avec de l’émotion et de la chaleur ajoutée.

La notion d’égalité est pour nous nécessaire à l’instauration de la confiance. Afin de mettre en pratique la démarche de libération, nous avons opté très vite pour :

  • La création de comités de rémunération (cf. témoignages) : des assemblées cooptées de collaborateurs qui définissent les évolutions de salaire de chaque équipe ;
  • La suppression des signes de pouvoir à partir du ressenti des collaborateurs sur des signes de pouvoir qu’ils perçoivent comme indus comme la fin des places de parking de la Direction qui sont souvent inoccupées et l’attribution d’une zone de stationnement pour les collaborateurs dont les horaires de fin de journée dépassent 19 heures.

La somme de nos intelligences individuelles rend l’entreprise plus agile, tournée vers l’innovation permanente. Mieux préparée aux nouveaux défis auxquels elle est confrontée, elle vise la performance durable.

Témoignages

Le télé-travail au sein d'une équipe

STEPHANE-LE-CROM

« […] Aujourd’hui, les bénéfices du télétravail sont tels que 15 personnes sur une équipe de 20 ont fait le choix de télétravailler dont 70 % de manière régulière.

Effectivement, ils témoignent tous d’un vrai gain en bienêtre et en souplesse : moins de temps de transport et plus de confort personnel (déjeuner le midi, récupérer les enfants, caler des rendez-vous personnels…) […]. »

Le télétravail ou faciliter la vie des collaborateur

« Depuis 2013, nous avons la possibilité de télétravailler et j’ai également participé au groupe de mise en place du projet. Actuellement, je profite de cette possibilité deux fois par semaine. Au début, cela a été difficile de faire comprendre à nos responsables que, même si nous étions chez nous, nous travaillions. En effet, notre travail se répartit en temps d’appel et en temps de documentation. Mesurer les appels, c’est facile mais il fallait se justifier sur la partie documentation. Aujourd’hui les premiers résultats montrent que nous sommes plus efficaces chez nous qu’à l’entreprise. »

A compétences égales , rémunérations équivalentes

« J’ai eu la chance de faire partie du comité de réflexion sur notre rémunération. Cet atelier était très important car notre équipe, récente, était constituée de conseillers venant d’activités différentes. Il régnait un certain flou au niveau des rémunérations et nous manquions de références en la matière.

Nous avons donc décidé de réfléchir à l’homogénéisation salariale au sein du service. Après avoir consulté l’ensemble de nos collègues, notre comité a mis en évidence beaucoup d’écart entre les salaires les plus bas et les plus élevés.

Partant du principe que l’équipe entière avait fait des efforts pour démarrer l’activité et progresser en s’entraidant, nous étions tous d’accord pour que les collaborateurs les moins payés rattrapent leur retard.

Nous nous sommes donc réunis une seconde fois avec notre manager pour valider notre point de vue. Après s’être entendus sur l’objectif, nous nous sommes attaqués aux modalités et avons défini une dizaine de compétences correspondant à un niveau de salaire. Nous nous sommes mis dans un état d’esprit collectif pour aboutir à un résultat cohérent. Ce qui est important, c’est que l’esprit d’équipe joue à plein. Au quotidien, on se rend bien compte des efforts de chacun et il serait dommage de décourager certaines personnes. »